Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Célébration du 10 janvier : Entre histoire et origines d’une fête nationale identitaire

Instituée par le Président Nicéphore Dieudonné Soglo, la fête du vodoun est célébrée tous les 10 janvier. C’est l’occasion pour les adeptes du culte Vodoun d’afficher fièrement leur appartenance religieuse et de rendre hommage à leurs divinités à travers offrandes, danses enflammées et diverses animations. Depuis son institution en 1995, la fête du vodoun n’a jamais cessé de drainer du monde.

Ouidah 92 fut le premier grand festival consacré à l’art et à la culture vodoun au Bénin. C’était en 1993 à Ouidah. Soutenu par le gouvernement béninois et l’UNESCO, l’évènement connu un franc succès avec le déplacement massif de la diaspora africaine, les afro-américains notamment, venus se ressourcer et renouer avec leurs origines.

En dehors des retrouvailles qu’il a suscité, Ouidah 92 a également permis de mettre en lumière la culture Vodoun, méconnue et mal-interprétée autant par certaines populations autochtones que par les occidentaux. Ce festival a donc été une opportunité pour les adeptes du culte vodoun de s’exprimer et de réhabiliter leur culte à travers le monde. C’est suite à cela que le rendez-vous s’est pérennisé en évènement annuel. Ceci était important d’autant plus que toutes les autres religions importées avaient un jour dédié à leur culture, alors que la religion mère n’en avait pas. En instaurant donc une telle célébration, le gouvernement du Président Soglo, s’enregistrait dans la dynamique de régulariser une injustice qui n’avait que trop durer.

Et il avait eu raison. En quelques années, la fête du vodoun est devenue un évènement touristique majeur au Bénin. De nombreux touristes arrivent des 4 coins du monde pour assister à ces festivités.

Notons que le culte vodoun a émergé aux 17 et 18ème siècles dans le royaume d’Abomey. Ce culte est bâti autour des esprits de la nature et des ancêtres dont les représentations peuvent êtres des objets ou des éléments naturels. Littéralement, vodoun signifie « ce qu’on ne peut élucider, la puissance efficace » en langue fon. Dans le temps, les rois usaient du pouvoir de ces divinités pour protéger leur peuple et lutter contre l’ennemi.

Emeraude Tourisme

error: Content is protected !!