Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Échéances électorales du 11 Avril 2021 : Des journalistes renforcés à la crédibilité du corps de ce métier et de l’intégrité de ses acteurs

Après Abidjan en septembre 2020, le Programme Dialogue Politique en Afrique de l’Ouest (PDWA) de la Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS), offre une opportunité aux journalistes béninois à travers le Cabinet Siyabonga Gold pour conduire l’atelier qui se déroule depuis lundi et jusqu’à vendredi à Grand Popo dont l’objectif essentiel est de fournir aux acteurs du quatrième pouvoir de la société béninoise, les outils nécessaires à leur rayonnement professionnel et social en vue du renforcement de la crédibilité du corps de ce métier et de l’intégrité de ses acteurs.


Comment le journaliste doit-il se comporter pour apporter des informations crédibles ? Quel est le rôle du journaliste dans la couverture des élections ? Quelle conduite déontologique pour une couverture responsable des élections ?
Ce sont là, autant de questions, auxquelles cette formation va tenter répondre. Pour animer les différentes sessions de la formation, il est invité de fins experts venus du Bénin mais aussi de d’autres pays pour partager avec ces journalistes leurs expériences, et apporter les outils nécessaires pour une meilleure compréhension de du rôle en ce temps des élections au Bénin. En effet, selon Gérard Guèdègbé, «Les médias sont souvent décrits comme le ‘’quatrième pouvoir’’, un terme qui fait référence au rôle de ‘’chien de garde’’ de la presse, un rôle essentiel pour une démocratie qui fonctionne. Il met en évidence le rôle central que les médias sont censés jouer dans la régulation des pouvoirs en donnant des informations d’intérêt au public mais aussi et surtout, il souligne leur contribution à la pleine et juste jouissance du ‘’droit des citoyens à l’accès au savoir’’ ».
«Cette formation a donc pour objet d’évaluer ce que pèse encore la crédibilité du journaliste dans le contexte béninois et africain et de souligner l’importance des médias dans un processus démocratique en particulier à l’aube des échéances électorales du 11 Avril 2021. Notre responsabilité s’amplifie avec la poussée vertigineuse des plateformes numériques au moment où les médias toutes catégories incluses doivent faire face aux nombreux défis liés à leurs besoins existentiels ».

François Awoudo, Emmanuelle Sodji, Tatiana Mossot, Gérard Guedegbe sont entre autre les formateurs sur cette formation auxquels il faut ajouter Léonce Gamai de Banouto pour le partage d’expériences.

Le Journal de NOTRE EPOQUE