Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Fédération béninoise de Taekwondo : Des assises pour lancer la nouvelle saison

La grande famille du taekwondo béninois s’est retrouvée, samedi 22 février 2020, à Majestic de Cotonou pour l’Assemblée général ordinaire de la Fédération béninoise de taekwondo (Fbtae). Une séance qui a permis de faire le bilan des activités menées au cours de la saison écoulée et aussi lancé les perspectives la nouvelle saison pour le bonheur des athlètes.

Au cours de cette assise, le rapport moral a été présenté par le président Victorien Kougblénou, celui d’activités par le secrétaire général, Bency Johnson alors que le rapport financier a été détaillé par le trésorier général de la Fbtae sans oublier celui des commissions aux comptes qui n’ont pas manqué de faire quelques observations. Ces différents rapports ont été adoptés par les délégués présents par acclamation. «Je suis très heureux. Car, bénéficier de la confiance de ses pairs, c’est une question de lourde responsabilité qui met à notre charge, des obligations», a avancé le président Victorien Kougblénou. A l’en croire, au cours de la saison écoulée, il a été question de la réorganisation du cadre technique, du dispositif institutionnel, la mise en place des structures des outils de procédure de gestion et la représentation au  niveau international. Entre autres activités également menées, les états généraux du taekwondo béninois, le lancement de la saison sportive, l’organisation des formations à l’endroit des encadreurs, coaches et arbitres, le passage de grades, la mise en place des Ligues régionales, open de Porto-Novo, le championnat national. De même, il a été, au menu des échanges, question de la stratégie de mobilisation de ressources financières pour réaliser les activités devant hisser le taekwondo béninois très haut. Pour les perspectives, le président a laissé entendre que l’accent sera mis sur les matériels. «Quand nos athlètes vont à l’extérieur, ils sont évalués sur la base des matériels de dernière génération (genre G1 ou G2). Quand vous n’avez pas l’habitude de combattre sur ces matériels, c’est souvent difficile. Nous devons habituer nos athlètes à beaucoup utiliser les matériels de dernière génération pour leur combat», a-t-il martelé avant de souligner que la Fbtae envisage d’organiser une compétition qui va réunir les meilleurs du continent sans oublier les activités classiques et les représentations à l’international.

AA