Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Femmes Leaders du Monde  : Ce mouvement féministe lancé en Amérique  par des béninoises

C’est sous le vocable accrocheur et ambitieux Femmes Leaders du Monde (FLD) qu’a été lancée cette fin de semaine aux en Amérique du Nord, un mouvement féministe inédit. En effet, au-delà de leur volonté de mettre en lumière le leadership féminin à travers ses activités, les neuf membres du bureau directeur du mouvement Femmes Leaders du Monde, ont un objectif encore plus valorisant pour la gente féminine béninoise en particulier : faire ressortir au travers de leurs réalisations, la contribution exceptionnelle des femmes béninoises aux plus grandes réalisations et mutations sociopolitiques, industrielles et économiques que la société contemporaine ait connu, au cours des vingt dernières années.

S’il est vrai que cette initiative, qui aurait selon toute vraisemblance germé dans l’esprit de sa conceptrice, au constat de la prééminence de plus en plus évidente des femmes, noires de surcroit, au sein de l’ « establishment » sociopolitique américain, il serait réducteur de ne considérer que cet aspect originel pour déterminer l’essence même de ce nouveau canal de réflexion et de promotion des femmes.

Pour le bureau  directeur de FLM, l’idée même de la quasi sacralisation de la femme béninoise obéirait à une analyse fine mais somme toute évidente, de l’historique tant générationnel que généalogique d’une certaine élite féministe qui, pas à pas, avec assurance et détermination s’empare des  commandes des plus grandes instances de décision au plan international, gravissant les échelons au sein d’organisations autrefois réputées pour leur machisme, fut-il affirmé et assumé ou au contraire, sournoisement distillé.

Elles sont en effet désormais légion, ces femmes, natives du Bénin ou y ayant des attaches fortes, y résidant ou ayant, par le biais d’alliances ou autres phénomènes migratoires, décidé de s’envoler vers d’autres cieux.

Ces femmes, leaders politiques affirmées, cheffes d’entreprises reconnues, médecins réputées, scientifiques de renom, artistes à succès devraient donc, indubitablement, être en capacité d’adhérer à l’idéal de promotion et de reconnaissance méritée, tel qu’envisagé par le mouvement FLM.

Et c’est d’ailleurs pour cette raison que ce jeune mouvement, loin de cultiver les paradoxes comme pourraient le croire certains, a décidé, en accord avec ses valeurs et objectifs, de consacrer sa première action publique à œuvrer de manière intensive à l’accession de Mme Mariam Chabi Talata, à la Vice-présidence de la République du Bénin.

Ce choix, qui pourrait questionner, n’est pas anodin, surtout si l’on considère que d’autres candidatures féminines visent, elles, directement, l’accession à la magistrature suprême en avril 2021.

Cependant, la prise en compte des éléments caractérisant, voire catalysant intrinsèquement la promotion du leadership féminin au Bénin aurait difficilement permis un choix plus audacieux.

Mouvement féministe certes, mais mouvement éclairé avant tout.  C’est en se fondant notamment sur la crédibilité du projet politique porté par le Président sortant, Patrice Talon, sur la justesse et la pertinence des actions déjà engagées et surtout, sur l’audace du candidat, l’un des rares hommes politiques sur cette planète à avoir choisi une femme comme Vice-présidente (colistière à ce stade) que les membres du bureau directeur de FLM se sont prononcées.

L’appel à la mobilisation des troupes derrière Mariam Chabi Talata est ainsi lancé.  Nul doute qu’il sera entendu et répercuté, jusque dans les contrées les plus lointaines, grâce au mouvement Femmes Leaders du Monde.