Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

FOOTBALL / ENTRETIEN AVEC LE PRESIDENT DE BLACK STONES, CLUB FEMININ DE FOOTBALL : “Black-Stones ne craint aucune équipe, nous allons jouer encore une fois les premiers rôles au sein de l’élite du football féminin” dixit Franck Sedjro

(Mathurin De Chacus et ses collaborateurs sont soucieux de la promotion du football féminin au Bénin)

Dans un entretien accordé à votre journal, le président de Black Stones, Franck Arnauld Sèdjro, un des clubs féminins engagés dans le prochain championnat prévu pour démarrer dans ce mois de mars, parle des conditions de préparation de son équipe. Franck Arnauld Sèdjro n’a pas manqué de féliciter et de remercier le comité exécutif de la Fbf dirigée par Mathurin De Chacus qui désormais est resté attentif aux doléances des responsables des clubs de football féminins au Bénin.

N.E- Bonjour M. le président de Black Stones. Le 28 mars prochain, la Fédération béninoise de Football va procéder au lancement du championnat féminin, élite one, quelles sont vos impressions ?

FS : Merci Monsieur le journaliste,

Effectivement, conformément aux échanges que nous avons eu avec la Fédération Béninoise de Football (Fbf) dont il est issu un consensus sur la date du 28 mars pour un démarrage effectif du championnat de l’élite du football féminin, il faut dire qu’à l’instar des 18 clubs retenus pour prendre part à ce championnat, nous sommes très émus et satisfait cette fois ci de ce que nous avons été écoutés et associés, non seulement à l’élaboration du calendrier, mais aussi, parce que notre avis a compté dans le choix de la période et de la date de démarrage de la compétition. Permettez-moi de remercier le président de la fédération et ces collaborateurs dignes de véritables responsables du football béninois soucieux de la promotion du football féminin au Bénin. Encore une fois, merci à la fédération pour cette marque de confiance qui vient de naître entre les acteurs du football féminin et la fédération.

-18 clubs de football prendront part à ce championnat, c’est dire que la compétition sera relevée. Alors, comment se prépare l’équipe de Black Stones?

Il y aura 18 club au départ et nous espérons que la compétition sera vraiment relevée selon les suggestions auxquelles nous avons consentie, il y aura deux groupes zonaux de neuf équipes chacun. Il est vrai qu’il ne reste qu’à peine deux semaines et quelques jours pour le lancement de la compétition, notre équipe Black-Stones a amorcé sa préparation qui n’est autre que la préparation physique, mentale et technique élaborée ensemble avec le staff et la direction technique du club. Etant donné que tout ceci se déroule un peu au cours de l’année scolaire il n’est pas possible de multiplier les séances d’entrainement au cours de la semaine mais on s’arrange pour se voir deux ou trois fois en semaine. Dans tous les cas, nous nous préparons activement pour tenir notre nom et notre rang au titre des meilleures équipes de la place.

-Quel sera l’objectif pour cette saison ?

L’objectif pour cette saison est de jouer encore une fois les premiers rôles au sein de l’élite du football féminin au Bénin. Attention, nous visons le titre !
Retenez globalement que depuis sa naissance, Black-Stones a à son actif plus d’une vingtaine de trophée gagner au cours de divers tournois et compétition, organiser par des privés, par la fédération et par les ministères en charge de sport. Comme par le passé nous tenons encore à jouer les premiers rôles.

-Parlez-nous un peu de l’équipe de Black Stones, son parcours dans les différents championnats depuis sa création.

«Black-Stones c’est nous même». Et en tant que tel, il est connu de tous que Black-Stones ne craint aucune équipe. D’ailleurs, l’histoire montre que Black-Stones à toujours faire douter et déjouer les plans des équipes supposées à craindre.

Un appel pour conclure cet entretien?

Je voudrais simplement lancer un appel à toutes les équipes qui prenne part à quelle catégorie que ce soit du championnat national du football féminin de faire preuve de discipline, de solidarité et de bon sens afin que, nous gardons une relation harmonieuse avec la fédération béninoise de football et du ministère des sports. Sincèrement merci à la FBF, particulièrement à son président pour la grande ouverture qu’il consacre aujourd’hui au rayonnement du football féminin au Bénin. Je voudrais enfin souhaiter, que les parents accompagnent ce mouvement en facilitant la tâche aux équipes par l’autorisation qu’ils voudront bien accorder aux filles pour prendre part à ce championnat. Vivement que les entreprises et les sponsors de toutes natures rentrent également dans la danse afin que, la fête soit belle.

F A