Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Forum des Elus Communaux et Présidents d’APL : Associations de Pouvoirs Locaux, Villes et Territoires, acteurs incontournables de la mise en œuvre de l’Agenda international sur le Climat

Démarrée le jeudi 27 février 2020, la rencontre des collectivités territoriales sur l’Agenda Climat a pris fin ce vendredi 28 février par les remerciements du président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) le maire Luc Sètondji ATROKPO et la lecture de la déclaration de Cotonou à l’endroit des participants et des partenaires de l’évènement dont notamment l’Union Européenne. (Lire ci-dessous l’intégralité du texte présenté par le président de l’Association des Municipalités du Mali Yacouba TRAORE).

Cotonou, Bénin, 27-28 février 2020

DÉCLARATION DE COTONOU

Nous, Présidents d’Associations Nationales des Gouvernements locaux et régionaux d’Afrique réunis les 27 et 28 février 2020 à Cotonou en vue de la structuration de la coopération entre collectivités dans le cadre de la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national pour la réalisation de l’Accord de Paris.

Conscients de l’urgence de l’action climatique aux niveaux local, national et mondial compte tenu des effets désastreux des événements climatiques extrêmes sur nos villes et territoires,

Convaincus de la nécessité de faire de l’Action climatique l’affaire de tous, requérant en particulier la sensibilisation, l’implication et la contribution de tous les acteurs locaux mobilisés autour des élus locaux et régionaux ;

Alertés par les conclusions des récents rapports du Groupe Intergouvernemental des Experts sur le Climat (GIEC), qui estiment que la mise en œuvre effective de l’ensemble des Contributions Déterminées au niveau National par les États parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques aboutira néanmoins à une augmentation de la température de la planète de l’ordre de 3 degrés Celsius par rapport à l’ère préindustrielle si la tendance actuelle était maintenue;

Tenant compte de ce que l’année 2020 est celle du démarrage du processus de révision des contributions déterminées au niveau national proposées par les États parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques dans la perspective de la COP 26 à Glasgow ;

Adoptons la Déclaration qui suit :

sommes déterminés à nous mobiliser en faveur de l’action climatique, notamment en adhérant massivement à la convention des maires pour le climat et l’énergie, afin que la contribution des villes et territoires soit mieux intégrée dans l’action climatique des États, et participe à l’augmentation de l’ambition de l’Accord de Paris de maintenir la hausse de la température de la planète autour de 1,5°C ;

Comprenons que l’action climatique apporte une perspective nouvelle dans la conception de nos modèles de développement et de réduction de la pauvreté, ce qui implique d’aligner tous les instruments et procédures de planification et de budgétisation à tous les niveaux de gouvernance ;

nous engageons à inscrire nos actions en cohérence avec les priorités des programmes nationaux et des contributions déterminées au niveau national.

Recommandons de prendre avantage de la révision en cours des CDN pour adopter une approche bottom up aboutissant à la territorialisation des CDN y compris en partant des contributions déterminées au niveau local.

Demandons pour ce faire que le cadre institutionnel de la décentralisation soit revu pour le rendre effectif et conforme aux dispositions des lois et règlements.

Souscrivons à la mise en place d’un programme Readiness Afrique ciblant les gouvernements locaux et régionaux en vue d’amorcer la transition vers un développement local durable et résilient.

Demandons au Fonds Vert pour le Climat d’accréditer CGLUA en tant que implementing partner régional qui sera chargé en particulier de la mise en œuvre du programme Readiness Afrique.

Saluons l’engagement du Président de la BOAD à soutenir la mise en œuvre du programme Readiness Afrique dans l’espace UEMOA à titre pilote.

Encourageons nos membres à travailler avec le secteur privé, le milieu de la recherche et la société civile pour explorer des solutions innovantes et participer à la collecte des données nécessaires pour assurer le monitoring, le reporting et la vérification de la mise en œuvre de l’agenda climat de nos territoires ;

Remercions les partenaires qui soutiennent l’action climatique et les encourageons à continuer à soutenir nos efforts visant à faire de l’action climatique, l’affaire de tous.

Félicitons CGLUA pour cette heureuse initiative et pour son leadership, et lui demandons de promouvoir les échanges entre gouvernements locaux et régionaux au niveau sous-régional et continental.

Exprimons notre sincère reconnaissance à l’endroit de l’ANCB et du Gouvernement du Bénin pour leur accueil et la sollicitude constante dont nous avons été l’objet durant notre séjour.

Fait à Cotonou, le 28 février 2020

error: Content is protected !!