Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Journée internationale de la femme : AGS a célébré la femme

L’idée d’une Journée internationale de la femme s’est fait jour au tournant des XIXe et XXe siècles, période caractérisée dans le monde industrialisé par l’expansion et l’effervescence, une croissance démographique explosive et l’émergence des idéologies radicales. Au Bénin plusieurs groupes de femmes s’organisent pour faire différentes activités c’est le cas du creuset dénommé, Amour-Gloire-Solidarité.

Comme chaque année, le 8 mars, c’est la Journée Internationale des Droits des Femmes. Et le thème de l’édition 2020 est : «Je suis de la génération égalité : levez-vous pour les droits des femmes ». Une journée de revendications, de manifestations permettant de faire un bilan sur la situation des femmes, de fêter les victoires et les acquis. Cette journée permet aux femmes réunies en divers creusets de faire entendre leur voix avec l’espoir d’arriver un jour, à une égalité totale entre hommes et femmes. A l’occasion de la célébration de cette journée le dimanche 08 Mars 2020, une 12 douzaine de femmes du creuset dénommé, Amour-Gloire-Solidarité a bénéficié une formation sur comment faire du savon liquide afin de pouvoir avoir des armes pour s’autonomiser. Une activité qui a connu la participation active de toutes les femmes du creuset. En effet, Amour-Gloire-Solidarité est un creuset réservé aux membres actifs et épris d’un esprit de franche collaboration. Toujours le 8 Mars à l’une des plages de Cotonou, et après la formation en réalisation de savon liquide, c’est à une réjouissance que les femmes du creuset ont été conviées par l’équipe dirigeante dont Alain Yehouessi. Cette seconde activité a pour but de mieux souder les liens.

L’histoire du 8 mars

L’ONU parle de la journée internationale des femmes (c’est d’ailleurs l’intitulé officiel) alors que la France a plutôt tendance à privilégier la journée internationale des droits de la femme. Bien entendu la différence n’est pas anodine et nous laissons chacun (et chacune) se positionner selon ses préférences. La Journée internationale de la femme est célébrée le 8 mars de chaque année par des groupes de femmes dans le monde entier. Elle est également célébrée à l’ONU et, dans de nombreux pays, c’est un jour de fête nationale. Lorsque les femmes de tous les continents, souvent divisées par les frontières nationales et par des différences ethniques, linguistiques, culturelles, économiques et politiques, se réunissent pour célébrer leur Journée, elles peuvent voir, si elles jettent un regard en arrière, qu’il s’agit d’une tradition représentant au moins 90 ans de lutte pour l’égalité, la justice, la paix et le développement.

La Journée internationale de la femme est l’histoire de femmes ordinaires qui ont fait l’histoire. Elle puise ses racines dans la lutte menée par les femmes depuis des siècles pour participer à la société sur un pied d’égalité avec les hommes. Dans l’antiquité grecque, Lysistrata avait lancé une “grève sexuelle” contre les hommes pour mettre fin à la guerre. Pendant la révolution française, des Parisiennes demandant “liberté, égalité, fraternité” ont marché sur Versailles pour exiger le droit de vote des femmes.

error: Content is protected !!