Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Lancement officiel des plateformes SIM et SIFT à travers l’organisation d’un Hackathon  « AGRINNOV 229 »  : ACMA2 récompense les startups du domaine agricole (Gaston Dossouhoui lance les plateformes SIM et SIFT)

La  grande salle de fête de  Majectic hôtel de Cotonou située à Cadjèhoun a servi de cadre ce jeudi 5 novembre 2020  aux lancements officiels des  plateformes SIM (Système d’Information sur les marchés agricoles) et SIFT (Système d’Information et de la formation technique). Des programmes conçus  pour mettre à la disposition des acteurs économiques agricoles les informations sur le marché, les bonnes pratiques, les  informations sur le climat et bien d’autres solutions pouvant contribuer à l’amélioration de la productivité agricole et des revenus.

Booster l’agriculture béninoise, tel est l’objectif du programme  « Approche communale pour le Marché Agricole au Bénin-phase 2 »  (ACMA2), financé par l’ambassade du Royaume des Pays-Bas près le Bénin et mis en œuvre par International Fertilizer Development Center (IFDC) en consortium avec Care International Bénin/Togo et de l’Institut royal des solutions innovantes des tropiques(KIT) en procédant aux lancements des plateformes SIM et SIFT, des solutions innovantes qui vise à faciliter l’adoption des TIC dans l’agriculture. Ainsi, pour cette cérémonie de lancement des deux plateformes, un hackathon (Concours) dénommé : AGRINNOV 229, innover pour l’agriculture béninoise a été organisé afin de mettre en compétitions plusieurs startups intervenant dans le domaine de l’agriculture.  Ce challenge initié a permis aux acteurs économiques des PEA de saisir l’opportunité d’expérimenter  des solutions répondant aux contraintes majeures qu’ils rencontrent dans l’exercice de leurs fonctions.

Des lauréats récompensés à la fin de l’hackathon

Quatre-vingt startups ont postulé pour le challenge AGRINNOV 229:innover pour l’agriculture béninoise. A l’issue des trois jours de compétitions ou les différents acteurs ont bataillés durs pour convaincre les membres du jury mis en place par le programme (ACMA2),  trois startups sont sorti du lot grâce à l’ingénieuse idée qu’ils  apportent pour venir en aide aux acteurs du domaine agricole à travers des solutions ICT4AG qui répondent aux contraintes majeures que rencontrent ces différents acteurs. Félicitant les différents concurrents de ce challenge initié par le programme (ACMA2), le président du jury a annoncé à l’assistance venue constater cet outil de ce développement agricole les noms des différents gagnants du jeu. Il s’agit de  Anslab, Souba et Djinoukoun qui occupe respectivement la troisième, deuxième et première place à l’issue des trois jours de compétitions.

Des éloges à l’endroit des lauréats et du programme

Heureux de l’aboutissement du projet à travers le lancement de ces plateformes SIM / SIFT, qui vise à facilter l’adpotion des TIC dans le domaine agricole, Antonie de Kemp, Chef de la coopération à l’ambassade des Pays-Bas près le Bénin, a adreesé toutes ses félicitations à toute l’équipe du programme ACMA2, pour la réussite de l’organisation de la cérémonie et saluer les lauréats du concours avant d’exhorter les différentes parties prenantes du programme à poursuivre dans cette lancée afin d’accompagner la révolution numérique  en République du Bénin et dans le secteur agricole en particulier. Nadège Okpeicha, représentant des PEA, a quant à elle félicité toute l’équipe du programme ACMA2, pour tous les efforts consentis à l’endroit des acteurs économiques du domaine agricole et a promis au nom de ces collègues expérimentés et adopter les différentes solutions TIC pour l’agriculture afin d’améliorer leurs conditions de vies. Elle a ensuite salué les lauréats du hackathon avant d’inviter le programme a continué car c’est une belle expérience pour nous et de nous devons l’enraciner dans l’exercice quotidienne de nos activités, l’exploitation efficace des TIC a-t-elle martelé. Le patron de l’agriculture béninoise, le ministre Gaston Dossouhoui   a par la suite félicité les lauréats pour leur bravoures en participant à cette compétition qui marque le début d’une révolution de l’agriculture béninoise. « Saisissez l’opportunité et poursuivez courageusement le développement de vos différentes solutions afin que celles-ci soient effectivement opérationnelles et profitent à la communauté agricole du Bénin » tels sont les mots du ministre Gaston Dossouhoui à la cérémonie de lancement officiel des plateformes SIM/SIFT et de la cérémonie de récompense des gagnants du jeu initié par ACMA2.

Rappelons que le programme ACMA est dans sa deuxième phase d’exécution dénommée  ACMA2 et appuie 28 communes du Bénin réparties dans les départements de l’Ouémé, du Plateau, du Zou et des Collines.

 

Voici la biographie de notre chef de programme

Constant Dangbegnon est titulaire d’un doctorat en études de communication et d’innovation (sciences sociales) à Wageningen, aux Pays-Bas. Il a plus de 27 ans d’expérience dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Nigeria, Togo, Burkina Faso, Mali, Niger, Ghana et Libéria).

Le Dr Dangbegnon est le Chef du Programme Approche Communal pour le Marché Agricole phase 2 au Bénin, (ACMA2) depuis 2019. Il a été chef de projet adjoint et coordonnateur technique du même projet de 2013 à février 2019. Il a fait preuve d’un leadership fort pour guider la mise en œuvre du projet impliquant des acteurs des chaînes de valeurs agricoles qui augmentent les ventes de leurs produits grâce à la promotion du commerce au Bénin et le commerce transfrontalier avec le Nigeria.

Il s’est joint à la Division Afrique de IFDC en juin 1999 en tant que socio-économiste, spécialiste de la vulgarisation dans le programme d’accessibilité des intrants. Il a fourni un soutien technique aux partenaires des systèmes nationaux de recherche et d’extension et aux professionnels des ONG dans la mise en œuvre des projets de gestion de la fertilité des sols. Il a participé, en tant que sociologue, au Programme IFDC de gestion des ressources naturelles, un projet du Programme de défi pour l’Afrique subsaharienne dans le nord du Nigeria et a mis au point des plateformes d’innovation pour améliorer la productivité des terres et l’accès des agriculteurs au marché.

De 1990 à 1998, il a travaillé aux Projets de coopération interuniversitaires Bénin-Pays-Bas- Israël à l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin.

Flavien ATCHADE