Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Culture : A LA DÉCOUVERTE DE L’ARTISTE TERRA GNONAN

NOTRE ÉPOQUE: Bonjour Terra. Merci de vous présenter à nos lecteurs
Terra GNONAN : Bonjour Monsieur le journaliste. Je suis Thérèse Mahougnon HOUKANRIN à l’Etat civil. Mon nom d’artiste est Terra GNONAN. Je suis artiste, compositrice et chanteuse de la musique moderne d’inspiration traditionnelle. Je suis née le 03 octobre 1990 à Cotonou.

NOTRE ÉPOQUE. Parlez-nous de votre musique
Terra GNONAN : Je fais de la musique moderne d’inspiration traditionnelle. J’aime beaucoup ma culture et la tradition également. Et puisque nous sommes à l’air de la modernité, j’ai choisi faire le tradi-moderne pour que chacun à son niveau se retrouve dans ma musique. Voilà en bref ce qui explique mon choix

NOTRE ÉPOQUE: Pourquoi le nom d’artiste Terra Gnonan?
Terra GNONAN: Le nom Terra vient de mon prénom Thérèse. A Terra j’ai ajouté Gnonan. Une expression tirée de la langue goun qui signifie bonheur. En bref, Terra Gnonan, pour moi, c’est de l’or et le bonheur. Et Comme vous pouvez le savoir, l’or c’est une ressource qui a de la valeur. Autrement, l’or c’est la richesse et qui a la richesse a le bonheur. Je vois donc en moi, cette richesse et ce bonheur. Un bonheur que je partage avec mes fans à travers mes chansons. Car, tout mon bonheur se trouve dans ce que je chante.

NOTRE ÉPOQUE :Vous jouez souvent à la guitare. Ce qui n’est pas courant chez beaucoup de femmes chanteuses. Dites nous où est ce que que vous avez appris cela
Terra GNONAN: D’abord, il faut dire que j’aime la guitare. C’est un amour, un instrument au quel je me suis attaché. Quelque soit le metier que l’on exerce, il faut savoir faire quelque-chose de plus, pour se différencier des autres. Je me suis donc inscrite dans cette idée et c’est ça qui m’a amené à aller vers la guitare. J’ai appris à jouer à ce instrument. Car vouloir c’est pouvoir.

NOTRE ÉPOQUE: Vous avez commencé par chanter depuis l’âge de 10 ans. Vous aviez également pris par la chorale ”el Moridja” de Akpakpa:? Parlez nous en?
Terra GNONAN : J’ai commencé la musique depuis l’âge de 10 ans. Je me suis plus intéressée à la musique moderne d’inspiration traditionnelle parce-que j’aime beaucoup la culture béninoise. Il faut dire que je suis aussi choriste. Et grâce à la chorale ”el Moridja” de Akpakpa que j’ai intégré depuis mon jeune âge, j’ai pu me perfectionner dans cette musique que j’aime si tant. Une chorale qui m’a permis d’apprendre beaucoup de choses en plus du don que Dieu m’a donné. Celui de chanter bien-sûr.

NOTRE ÉPOQUE : Vous êtes une croyante. Pourquoi vous n’avez pas opté pour le gospel?
Terra GNONAN : Je suis une croyante et dans certains de mes morceaux je loue l’Éternel créateur du ciel et de la terre. Je n’ai pas voulu faire uniquement du gospel.

NOTRE ÉPOQUE: En 2017 vous vous êtes révélé au grand public du showbiz béninois à travers la sortie de Gnonan votre premier album qui est composé de 6 titres. Parlez nous en
Terra GNONAN : Comme vous l’avez si bien dit, j’ai fais mon entrée dans le showbiz béninois avec un album que j’ai titré GNONAN. Ça n’a pas été facile pour moi , il faut l’avouer parce-que je n’avais pas assez de moyen. Mais Dieu étant amour, j’ai pu sortir cet album. Quand la passion prend le dessus sur tout ce que vous faites, les difficultés deviennent pour vous des opportunités pour aller de l’avant

NOTRE ÉPOQUE: vous disposez à ce jour d’une vidéo dont le titre est intitulé OVI téléchargeable sur YouTube. Pourquoi le titre ovi et qu’est ce qu’on peut comprendre à travers cette chanson?
Terra GNONAN: ” OVI” signifie enfant en langue locale fon et goun. Le titre “ovi” parle d’une mère qui donne conseil à son enfant. Elle l’appelle surtout à ne pas trop avoir confiance aux hommes. Car comme l’a dit un philosophe, l’homme est ondoyant et divers. C’est un être pluridimentionnel. Il change dès que son intérêt n’est plus en jeu. Nous sommes dans un monde où l’homme ne peut plus avoir entièrement confiance à son prochain.

NOTRE ÉPOQUE: Vous avez sorti récemment un single intitulé < *ANONYANOU* >. Quel est le message clé que vous passez à travers ce morceau?
Terra GNONAN: ANONYANOU, est un morceau que j’ai composé pour demander aux ”moulins à paroles” de fermer un peu leurs bouches. Nous sommes dans une société où ça Barvade beaucoup. C’est donc pour demander aux ”kpakpatos” comme on n’aime bien les appeler de se taire et surtout de parler de ce qui les regardent Que chacun se mêle de ses affaires.

NOTRE ÉPOQUE: Quelles sont les difficultés que vous rencontré dans votre carrière artistique ?
Terra GNONAN : Comme dans tout métier, les difficultés dans le monde artistique sont énormes. Mais moi je considère les difficultés que je rencontre comme une occasion de parfaire mon art afin d’atteindre mes objectifs. Celui de réussir dans ma carrière. Car la musique pour moi est aussi bien ma passion que ma vie. Donc je prend simplement la vie du bon côté et j’avance.

NOTRE ÉPOQUE : Que préparez-vous prochainement pour le public. Vos fans?
Terra GNONAN : beaucoup de choses. Déjà, il faut dire que j’organise bientôt un concert. Mon staff et moi , n’avions pas encore retenu une date .Au temps opportun je tiendrai informer le public.

NOTRE ÉPOQUE : Un message à l’endroit de votre famille, vos amis et peut être le gouvernement béninois ?
Terra GNONAN : : Je voudrais dire merci à ma famille, mes amis et surtout les membres du forum fan club Terra gnonan qui me donnent toujours la force d’avancer dans ce que je fais. Au gouvernement, je leur demande de porter plus d’attention aux artistes béninois qui travaillent chaque jour pour révéler la culture et la musique béninoise.

NOTRE ÉPOQUE :Un mot pour finir.
Terra GNONAN : Je finis en disant merci au journal Notre époque pour l’opportunité qu’il me donne de m’exprimer. Merci à tous ceux qui se sont abonnés sur ma page facebook Terra GNONAN et aussi à tous ceux qui oeuvrent à changer quelque chose de positive dans le monde artistique béninois et africain. Bisou à mes fans
Yves Gbènanfa LOKOSSOU