Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Démarrage de la correction bac : 4 388 correcteurs au total pour évaluer les copies des 82 938 candidats

La correction bac démarre demain lundi 5 juillet. Selon les statistiques du DOB Alphonse da SILVA. «Les travaux de correction démarrent le lundi 05 juillet 2021 dans 10 centres de correction répartis sur l’ensemble du territoire national. Avant cela, les copies des candidats ont été dépouillées, anonymées et constituées en lots. L’Office du Baccalauréat a l’habitude de permuter les copies des candidats dans tous les départements. Ainsi, les copies d’un département peuvent être corrigées dans 4 autres départements. Ce dispositif permet de corriger les copies dans une parfaite transparence. Ce travail complexe de permutation est achevé et les corrections peuvent démarrer.
– 4 388 correcteurs au total sont conviés pour évaluer les copies des 82 938 candidats. Ils sont chargés d’apprécier les 581.448 copies sous le contrôle de 1 127 contrôleurs et 112 présidents de sous-commission de correction.
– Ils sont désignés suivant des profils indiqués par un arrêté interministériel. En effet, des commissions départementales composées des personnes les plus qualifiées (inspecteurs de l’enseignement secondaire, conseillers pédagogiques, partenaires sociaux) apprécient les profils des uns et des autres. Essentiellement, pour être correcteur, il faut être professeur certifié et avoir une expérience des classes terminales. Au fur et à mesure que les corrections sont faites, les notes sont enregistrées sur le serveur de l’Office grâce à un réseau sécurisé installé grâce à la collaboration entre l’Office du Baccalauréat et la société SBIN. Cette année, les délibérations sont prévues pour le mercredi 14 juillet 2021. 306 jurys sont formés pour s’assurer de la conformité des notes entre les brouillards et les copies des candidats. Ces jurys, totalement indépendants, délibèrent suivant une méthodologie qui est mise à leur disposition. Depuis l’année passée, à cause de la crise du corona virus, l’Agence des Services et Systèmes d’Information ( ASSI ) aide l’Office du Baccalauréat à diffuser les résultats issus des délibérations.»

l
Le Journal de NOTRE EPOQUE