Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Utilisation des GPS GNSS NAVCOM F3040 de dernière génération : Le Fi-Agri forme des experts géomètres :

Un atelier de formation à l’endroit des experts géomètres sur l’utilisation des GPS GNSS NAVCOM F3040 acquis par le projet et à utiliser lors des enquêtes topo foncières a initié par le volet sécurisation foncière du Fonds d’Investissement Agriculture (Fi-Agri) du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, dans le cadre de l’établissement des plans cadastraux au profit d’au moins 70 villages de 7 communes des départements de l’Atacora et de la Donga.

Selon l’expert formateur Daniel Tossou, pour l’atteinte de ces objectifs, les travaux seront séquencés en plusieurs étapes, notamment une phase préparatoire pour mettre les équipements dans les normes, une phase de paramétrage des GPS aux références géographiques et aux configurations des outils aux normes béninoises et une phase de description et d’installation des outils sur les ordinateurs. « Le récepteur GPS est muni d’un logiciel qui permet de renseigner les données socio-foncières et cadastrales. Et pour une meilleure maitrise de ce logiciel nous irons sur le terrain pour montrer aux représentants des cabinets de géomètres comment enregistrer une parcelle, comment prendre des données socio-foncières à partir du logiciel installé dans la base de données et comment arriver à lever toute une parcelle avec son environnement », a précisé le formateur. Daniel Tossou a par ailleurs indiqué que la rigueur sera le maitre mot de cette formation parce que, soutient-il, à terme les données seront contrôlées par l’Institut géographique national avant d’être finalisées et envoyées à l’Agence nationale pour le domaine et le foncière (ANDF) pour être intégrées dans le cadastre national.

Cet atelier financé par la Coopération allemande (KFW), a pour objectif de former les géomètres et techniciens à l’utilisation de cet équipement de très grande précision constitués de tablette, de récepteur GPS et de batterie, de les amener à maîtriser les logiciels installés en vue de la réalisation de la cartographie des terres et d’être en mesure de réaliser les travaux de plans fonciers ruraux dans le cadre du projet.

Le conseiller technique au foncier du projet Fi-Agri, Elias Béhanzin, a indiqué que parallèlement à la formation des géomètres, le personnel des ONGs chargées de l’intermédiation sociale et de l’enregistrement des droits renforcent aussi leurs capacités sur l’utilisation de l’application mobile de collecte des données socio-foncière PFR dans les communes d’intervention du Fi-Agri dans les départements de l’Atacora et de la Donga. « A la fin les équipes seront envoyées ensemble sur le terrain pour des cas pratiques où elles seront mis en situation réelle et on verra si la complémentarité et la synergie entre les deux dispositifs fonctionnent correctement pour qu’on espère à la fin de opération avoir des données les meilleures et les plus évidentes du terrain», a souligné le conseiller technique.

error: Content is protected !!