Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Election du maire de Toviklin  : Vers un maire jeune et dynamique

Dans 13 jours au plus tard, le Préfet du Couffo installera le conseil communal issu du scrutin du 17 mai 2020. L’heure est aux tractations et autres orientations des partis. Pour la commune de Toviklin, un nom vient avec insistance, c’est celui de M. Gléto Gilbert, titulaire et tête de pont de la liste Union Progressiste (UP) dans l’arrondissement de Toviklin. Aux élections communales dernières, sur les 19 sièges de la Commune de Toviklin, l’UP avec 12.915 voix a décroché 12 sièges alors que le Bloc Républicain (BR) avec 9414 voix en a eu que 7. La majorité absolue étant acquise, le prochain maire sera issue de la majorité UP conformément au code électoral en son article 189  qui dispose que : « Le candidat aux fonctions de maire est présenté par le parti ayant obtenu la majorité absolue des conseillers. Pourquoi les regards sont tournés vers le jeune et dynamique agent du cadre de vie et du développement durable. M. Gilbert Gléto ? Trois facteurs peuvent cette convergence feutrée. D’abord, M. Gléto Gilbert est en phase avec la ligne de son parti, l’Union progressiste comme en témoignent ses références constantes à l’Honorable Ernest Serge Médéwanou et au Président du parti, Bruno Amoussou. Et ce à chacune de ses interventions de mobilisation sociale. Ensuite, il connaît les problèmes de la commune en sa qualité de spécialiste du développement durable notamment en matière de la gestion des changements climatiques et de la promotion des valeurs endogènes. Enfin, il est un militant discipliné et résolu. Ce sont autant de facteurs qui font que son nom circule et occupe les discussions à Toviklin.

Damascène Kangny.

Le Journal de NOTRE EPOQUE