Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

100 milliards pour financer l'agriculture : Une quinzaine de SFD s’approprient les offres du FNDA

Il y a quelques mois, quinze Systèmes Financiers Décentralisés se sont engagés aux côtés du Fonds National de Développement Agricole (FNDA) pour financer le secteur agricole au Bénin. Malgré cet acte historique, les exploitants agricoles sont toujours confrontés à des difficultés pour accéder aux fonds mis à leur disposition. C’est pour corriger ces imperfections que les acteurs du secteur se sont retrouvés ce mercredi 24 février 2021 au siège du Consortium Alafia à Cotonou. Cette rencontre qui intervient quelques mois après  la signature des conventions,  s’inscrit dans la logique du  renforcement des capacités d’intervention du FNDA, dans son rôle de levier d’investissement privé dans le secteur agricole.

Après avoir présenté le FNDA comme un instrument catalyseur où convergeront désormais toutes les actions liées au   financement agricole au Bénin, Valère Houssou, Directeur Général du Fonds National de Développement Agricole (Fnda) a insisté sur le bien-fondé et l’importance de ces travaux. <<Nous avons reçu des plaintes. Nous avons signé des conventions de partenariat mais rien ne bouge. Si le FNDA doit bien fonctionner, ce ne sera pas sans vous. Nous devons trouver des solutions. C’est l’utilité de cette rencontre>>, a-t-il laissé entendre. En attendant l’engouement de toutes les institutions légales de microfinance, le Directeur Général du FNDA a exhorté les SFD à être désormais moins frileux et à faire des conventions, de véritables outils de facilitation de l’accès du monde agricole à leurs guichets respectifs.

Pour le Directeur Général de l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés (APSFD), c’est un nouveau jour et une bonne nouvelle pour les producteurs qui jusque-là, étaient désespérés. Selon Ignace Dovi, l’intervention du Directeur Général du FNDA montre à suffisance que quelque part,  il y a eu des interrogations dans la mise en œuvre de ce partenariat. C’est pour cela, qu’il a fait savoir qu’il est nécessaire de faire de ces échanges, une rencontre de vérité.   <<Que ce qui bloque soit débloqué pour le bonheur des promoteurs agricoles>>, va-t-il lâcher.

Par ailleurs, une synthèse des difficultés des SFD et approches de solutions a été présentée à l’assistance. Mais avant ça, les promoteurs des Systèmes Financiers Décentralisés ont eu droit à la présentation des offres du FNDA.