Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Économie : Réunion extraordinaire des Présidents de la ZMAO (Zone monétaire ouest-africaine) ce 23 juin 2020

La zone monétaire ouest-africaine (ZMOA) (en anglais : West African Monetary Zone, WAMZ) est une union fondée le 20 avril 2000 de cinq pays d’Afrique de l’ouest ayant pour but de fonder l’Eco, une monnaie commune sur le modèle de l’euro de l’Union européenne. Elle est le pendant à l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui regroupe les pays de la région utilisant le franc CFA. À terme ces deux organisations devaient fusionner au sein de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest.

Les pays membres sont :

Gambie

Ghana

Guinée

Liberia, depuis 2010

Nigeria

Sierra Leone

” Cela me donne un sentiment de malaise que la Zone UEMOA souhaite reprendre l’Eco en remplacement de son Franc CFA avant les autres Etats membres de la CEDEAO. Il est inquiétant qu’un peuple avec lequel nous souhaitons adhérer à un syndicat prenne des mesures importantes sans nous faire confiance pour la discussion. Le Nigéria soutient pleinement et est attaché à une union monétaire dotée des fondamentaux appropriés – une union qui garantit la crédibilité, la durabilité et la prospérité et la souveraineté régionales globales. Mais nous devons faire les choses correctement et assurer le respect absolu des normes établies.Nous ne pouvons pas nous ridiculiser en entrant dans une union pour se désintégrer, potentiellement au plus tôt lorsque nous y entrons. Nous devons être clairs et sans équivoque sur notre position concernant ce processus. Nous devons également les communiquer efficacement au monde extérieur. Nous avons tous tellement misé sur ce projet pour laisser les choses à la simple convenance et à la commodité. Nous devons procéder avec prudence et respecter le processus convenu pour atteindre notre objectif collectif tout en nous traitant les uns les autres avec le plus grand respect. Sans cela, nos ambitions pour une Union monétaire stratégique en tant que bloc de la CEDEAO pourraient très bien être sérieusement menacées. ”

Muhamadu Buhari, président du Nigéria