Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Café Médias Plus : Premier press Club, 7ans d’existence, le numéro 300

Exactement sept ans que le premier presse club du Bénin ”Café Médias Plus” est né. Conçu pour permettre à tous les professionnels des médias et autres férus de l’actualité, d’être plus éclairés sur les sujets d’intérêts des médias et tous les autres sujets, ce creuset entraine du monde et de la vie chaque vendredi à la maison des médias à Gbedjroméde à Cotonou au Bénin.


Café médias plus à 7 ans. Le creuset d’échange hebdomadaire entre les hommes des médias et aussi les consommateurs de la presse boucle sept années d’existence et ceci avec le spécial numéro 300.
Numéro spécial 300 avait pour thème du premier panel sur les medias, “Médias au Bénin : un secteur qui peine à se développer”. Plusieurs acteurs étaient invités entre autre Michel Ahonon , directeur de publication palmares, ancien SGA / CNPA Bénin, membre du comité de suivi des décisions de la table ronde des médias, Gérard Guedegbé, expert stratégies Médias, Marius Dossou yovo, Dr en droit privé , spécialiste en droit des médias et du numérique, Marcel Zoumenou, secrétaire général de l’ODEM, selon les échanges le code de la déontologie n’est pas respecté par la plupart des journalistes. Il dont donc bâtir la clôture la maison de la presse car nous notons des déchets. D’où la nécessité des réformes. Souligne Gérard Guedegbé.


La deuxième causerie est basée sur les invités Mouhamed Liamidi , chef projet éditorial et porte parole du duo Kohoué- Agossa, Laurent Zomaî , président CCJ, Jock Adammado, président de Le Bénin en Marche et Alfred Dohou conseiller communal FCBE à Abomey calavi, doctorant à la FAST/UAC ont fait le décryptage de l’actualités politique actuel avec leur vision.


Beaucoup d’activités sont au programme jusqu’à la fin de ce mois de mars pour une bonne commémoration des sept années d’existence de café médias plus.
Selon le coordonnateur Hervé Prudence Hessou, la traversée n’a pas été toujours aisé mais nous avons tenus bon. Ce sera pour nous une fois encore de faire le bilan et d’innover davantage pour la bonne marche de la maison.

Aristide ABIDJO