Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

DÉLIVRANCE DE LA CARTE NATIONALE D'IDENTITÉ BIOMÉTRIQUE DANS LES COMMUNES  : Préfets, maires et officiers de police judicaires s’imprègnent du mécanisme

Micracle Hôtel de Bohicon dans le département du Zou abrite depuis hier, jeudi 11 février 2021, un atelier sur le mécanisme de déploiement de la carte nationale d’identité biométrique. C’est le Gestionnaire Mandataire de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip), Dr Cyrille Gougbédji qui a procédé à l’ouverture des travaux de ces assises qui durent deux jours. Il avait à ses côtés le préfet du Zou, Firmin Kouton et le Coordonnateur national du projet Wuri Bénin, Jean Aholou.

Organisé par l’Anip, cet atelier vise à assurer le déploiement effectif de la carte nationale d’identité électronique auprès des acteurs concernés et sur le territoire national. En d’autres termes, il entend rappeler le mécanisme existant de délivrance de la carte nationale d’identité ; présenter la nouvelle carte d’identité biométrique et ses spécialités ; imprégner les participants sur le décret n°2020-396 portant mise en vigueur de la carte nationale d’identité biométrique et les modalités de sa mise en œuvre et enfin définir avec les participants des différents acteurs, une stratégie de vulgarisation de la carte nationale d’identité électronique. Les participants à ce conclave sont les Préfets, les Maires, les Directeurs départementaux de la Police républicaine ; les autorités de l’émigration et de l’immigration et celle de la Police technique et scientifique, les agents des préfectures et des mairies et enfin les agents de la Direction des affaires consulaires et des Béninois de l’étranger.

Au cours des travaux, ces derniers ont eu droit, à deux communications. L’une sur le thème : *«Le passé : processus au niveau des préfectures et des mairies “et l’autre sur le thème” : «La reforme : le nouveau processus»*. En effet, cet atelier tient lieu du décret n°2020-396 du 29 juillet 2020 définissant les modalités de mise en vigueur de la carte d’identité biométrique en République du Bénin.

Dans son mot de bienvenue, le préfet du département du Zou, Firmin Kouton a laissé entendre que les différents acteurs du développement à la base sont préoccupés par la question de la délivrance de la carte aux populations. A cet effet, il a salué le travail formidable qu’abat l’Anip dans les différentes communes. Il a pour finir, rassuré de l’entière disponibilité des communes à commencer par délivrer la carte aux populations. Le Coordonnateur national de l’unité de gestion du Projet d’identification unique pour l’intégration régionale et l’inclusion en Afrique de l’Ouest (Wuri) au Bénin, Jean Aholou a quant lui, fait savoir que la carte d’identité nationale biométrique est non seulement promotrice de l’identifiant unique mais également soutient l’attestation d’identification personnelle qui donne accès à cette carte. « Nous restons disponibles à accompagner l’Anip dans ses efforts à l’aboutissement des réformes engagées dans le domaine de l’Etat civil », a-t-il ajouté.

Ouvrant les travaux, le Gestionnaire Mandataire de l’Anip, Dr Cyrille Gougbédji a précisé que la carte d’identité est un document dont le port est indispensable pour toute personne. Selon ses propos, le gouvernement du Président Talon s’est résolument engagé dans l’ambition de transformer la gestion des citoyens. Toute chose qui soulève des interrogations alors que la marche est désormais irréversible. A cet effet, il a invité tous les détenteurs du pouvoir de commandement territorial à jouer leurs rôles pour une décentralisation réussie.

Quelques  photos…

Com. ANIP-PR