Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Célébration de la journée internationale des droits de la femme : L’Union Européenne célèbre quatre femmes entrepreneures béninoises.

Le journée internationale des droits de la femme a été célébré ce 8 mars dans une ambiance sobre, de réflexion et d’échange autour d’un thème précis avec l’appui de la délégation de l’Union européenne au Bénin.

L’Union Européenne au Bénin a organisée ce 8 mars 2021 une soirée de réflexion et d’échange sur l’entrepreneuriat avec ses défis et perspectives. Cette soirée a été animée par quatre femmes amazones toutes entrepreneures de taille. A l’entame du lancement de cette soirée, Mme Sylvia Hartleif, Ambassadrice, Cheffe de la délégation de l’Union Européenne au Bénin dans son allocution a exprimé sa joie en temps que femme, elle a parlé ” de la promotion de l’égalité des sexes et de l’égalité des chances qui est une priorité pour l’Union Européenne. Comme pour tous les autres valeurs fondamentales soutenues par l’Union Européenne, nous les pronons autant au sein de nos propres Etats membres que dans nos pays partenaires. L’objectif en tant qu’UE est que chacun ait le même pouvoir de façonner la société et sa propre vie.Nous l’avons inscrit noir sur blanc dans notre troisième plan d’action pour l’égalité des genres, adopté le 24 novembre 2021, appelant le monde à l’égalité des sexes. Les femmes doivent pouvoir prendre leur vie et leur destin en main. Et les femmes entrepreneures du Bénin, nous voulons aujourd’hui les mettre en valeur : nous avons le grand honneur de recevoir quatre femmes béninoises inspirantes,actives dans différentes domaines d’activités : la mode, l’agroalimentaire, le numérique et l’énergie.”
Afin de bien permettre aux femmes venues à cette soirée de faire à fond le débat, un film réalisé sur le parcours professionnel des quatre femmes entrepreneures a été projeté sur un écran géant.
Juste après la projection, les quatre femmes constituées de, madame Ismene Humidé Directrice de ISMAST Énergy SARL , Sarah Codjo Directrice et créatrice de la marque PERLICIOUS , spécialiste de la mode et des perles ; Bertille Guedegbé Marcos agronomes, Directrice de la société les fruits Tillou et les jus Tillou , et la Directrice de Gomedical, une application médical présente dans trois villes. Chacune de ces femmes leaders on exposé leur expérience de vie dans l’entreprenariat. Difficultés, défis et perspectives, les femmes ont posées maintes questions qui ont été répondu par chacune des directrices.
Selon Sarah Codjo Directrice de la marque Perlicious, c’est la passion très forte pour le beau et les pierres qui l’a fait venir à ce stade aujourd’hui. ” je me sens très fière car grâce à cette marque j’ai pu créer une niche qui n’existait pas. L’artisanat de luxe fait que nous manipulons assez de matières africaines ou européennes mais nous ajoutons toujours un petit plus pour embellir les bijoux ou les vêtements. Cela est très important de pouvoir le faire. La mode béninoise se développe donc nous notons une évolution de nos jours. Il faut se donner lorsqu’on veut vraiment évoluer dans la mode. Je demande aux femmes et à mes soeurs de foncer car la détermination est un grand prix.”
L’agronome et directrice de la société les fruits et jus Tillou, Bertille Guedegbé Marcos, exhorte les femmes à ne jamais se décourager car entreprendre n’ai pas facile, mais ce n’est pas impossible et on peut le faire avec le courage et la volonté. Avant cette journée était considérée comme une journée de fête et de réjouissance mais de nos jours les femmes comprennent que nous devons faire un bilan et cogiter sur l’avenir. Notons que la compagnie ”Multicorps” a donnée une prestation sur scène mettant en exergue la complexité des relations entre une femme et un homme.
Selon l’ambassadrice, cheffe de la délégation de l’Union Européenne, il reste énormément de choses à faire pour qu’on puisse parler d’une véritable égalité entre les femmes et les hommes de par le monde. Et espérons qu’un jour, il ne soit plus nécessaire d’avoir une journée spécifique dédiée aux femmes… Un jour pas trop lointain, ou la femme sera l’égale de l’homme.

Aristide ABIDJO