Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Colloque international sur le conseil constitutionnel au Sénégal  : Les réformes et les décisions de la Cour constitutionnelle du Benin saluées (l’intervention du Président Joseph DJOGBENOU très  attendue)

Le Président de la Cour constitutionnelle du Bénin, le Professeur Joseph DJOGBENOU  et le Conseiller Sylvain NOUWATIN participent depuis ce lundi 07 Décembre 2020 à  Dakar au Sénégal  à  un colloque international sur: le conseil constitutionnel, connaître son passé pour comprendre  son présent  et préparer son avenir.. Le Benin, à travers les réformes  opérées par la sixième  mandature de la Haute juridiction, a été longuement cité comme un exemple par la plupart des intervenants.

Ce colloque qui va durer deux jours permettra aux participants venus de plusieurs pays de l’Afrique de l’ouest, d’examiner les attributions du conseil constitutionnel, les différents mécanismes  de saisine du conseil constitutionnel  en matière  constitutionnelle, la procédure  et les titulaires du droit de saisine en matière  électorale, la procédure de traitement des litiges soumis à  l’appréciation  du juge constitutionnel, les rapports entre le juge constitutionnel  et les autres juges ( juges nationaux mais aussi juges communautaires).

La deuxième  journée  du colloque sera marquée par l’intervention du Président  de la Cour constitutionnelle du Benin. Le Professeur Joseph DJOGBENOU va décortiquer le sous-thème: Quelle justice constitutionnelle pour demain? Le juge constitutionnel et les juges et les juges communautaires: un dialogue possible? C’est sous forme d’une discussion qui se mènera avec Mr Bgeri-Be Ouattara, Vice-président de la Cour de justice de la Cedeao, Mr Sangone FALL, Auditeur à  la Cour de justice de l’uemoa, le Professeur Sidy Alpha Ndiaye, Premier Vice-président  de l’Association sénégalaise de Droit constitutionnel.

Mais pour les organisateurs la journée  de demain parait déjà longue. Pour eux, le Président Joseph DJOGBENOU peut déjà intervenir sur quelques aspects des communications données pour le compte de cette première  journée.  La communication intitulée: De la Cour Suprême  au conseil constitutionnel : Rupture et continuité nous rappelle le colloque organisé  par la Cour constitutionnelle du Benin en septembre 2019  à  Cotonou.

“Le conseil constitutionnel du Sénégal n’avait pas l’habitude de s’ouvrir au public. Il ne communique pas. Il est temps de s’ouvrir et de communiquer” a laissé  entendre le Professeur Boubakar KANTE, ancien vice-président  du conseil constitutionnel du Sénégal. Il a salué  la présence  du Professeur Joseph DJOGBENOU et du conseiller Sylvain NOUWATIN pour les efforts qui sont faits au Benin et des décisions qui sont prises par la haute juridiction du Benin. Il n’a pas manqué de souligner le bien que le Benin a fait à  l’Afrique en organisant la conférence nationale des forces vives de la nation de Février  1990. Une assise qui a permis a plusieurs pays d’asseoir un véritable Etat de droit. Le Ministre d’Etat du Sénégal, le Professeur Ismael Madior FALL a insisté  pour que  le Professeur Djogbenou aborde dans son intervention de ce lundi les reformes en cours au niveau de la Cour constitutionnelle du Bénin  et qui profitent aujourd’hui  a plusieurs Cours et conseils constitutionnels de l’Afrique. Pour le Professeur Djogbenou, l’accès à la justice constitutionnelle permet aux citoyens de dialoguer avec les pouvoirs publics.” Il a surtout mis l’accent sur   la protection des droits fondamentaux. Ce qui a amené  le modérateur  Demba SY, Professeur agrégé de droit public à  dire qu’il faut apprendre à  innover”.

Nous y reviendrons!

Service de Presse/Cour constitutionnelle.