Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

REDDITION DE COMPTE AU MINISTÈRE DE LA JUSTICE  : LE RAPPORT ANNUEL DES PERFORMANCES, GESTION 2019 VALIDÉ

Le Centre de documentation et d’information juridique (CDIJ) a servi de cadre ce jeudi 17 décembre 2020 à un atelier de validation du projet de rapport de performance, gestion 2019 du Ministère de la Justice et de la Législation (MJL). C’est la Directrice de cabinet du Ministre de la Justice et de la Législation, Aleyya Gouda Baco qui a procédé à l’ouverture des travaux assistée du Secrétaire général du ministère, Lawani Badirou.

Etaient conviés à cet atelier les chefs de juridictions, les responsables des Organismes sous tutelle et enfin les cadres à divers niveaux du Ministère de la justice et de la législation. A en croire la Directrice de la programmation et de la prospective (DPP), Arlette Hounsou, cet atelier tire son fondement des exigences de la Loi Organique N°2013 du 27 septembre 2013 relative aux Lois des finances (LOLF) qui fait obligation à tous les ministères de rendre compte à l’Exécutif et à la Cour Suprême, de l’utilisation des ressources mises à leurs dispositions et des résultats atteints à travers l’élaboration du rapport annuel de performance de l’année échu au plus tard le 30 juin de l’exercice budgétaire suivant. Ladite Loi permet d’améliorer la transparence et d’accroître l’efficacité et l’efficience des dépenses publiques. C’est donc, dans la dynamique de la reddition de comptes que le projet de rapport annuel de performance, gestion 2019 du Ministère de la justice et de la législation a été élaboré. Par ailleurs, la Directrice Arlette Hounsou a précisé que cet atelier vise à recueillir les avis et amendements des participants allant dans le sens de l’amélioration de la qualité des informations produites dans le projet de document soumis à leur appréciation. Elle a pour finir, invité chaque acteur à œuvrer pour l’atteinte de cet objectif.

Ouvrant les travaux, la Directrice de cabinet du Ministre de la Justice et de la Législation, Aleyya Gouda Baco a précisé que le rapport annuel de performance est un instrument d’analyse du dispositif de redevabilité annexé au projet de loi de règlement. Il rend compte, pour chaque programme, de l’exécution des engagements pris dans les Projets annuels de performances (PAP). Elle a ensuite indiqué que la mise en œuvre du budget, exercice 2019 a été marquée par certaines contraintes dont notamment les difficultés liées aux nouvelles procédures de passation des marchés publics et la faible appropriation du nouveau code par la plupart des gestionnaires de crédit. Malgré ces contraintes, a-t-elle poursuivi, le Ministère de la justice a pu réaliser quelques actions de reformes. Il s’agit entre autres de la création du Centre national du casier judiciaire (CNCJ) ; l’appui au barreau dans le cadre de la mise en œuvre de l’aide juridictionnelle : la poursuite des travaux de construction, de réhabilitation et d’équipement des juridictions en vue d’accueillir en 2020 les magistrats et greffiers en formation ; la poursuite de l’opérationnalisation des chambres administratives à travers la formation intensive des acteurs et enfin les travaux de réhabilitation et d’équipement des anciens établissements pénitentiaires en vue d’améliorer les conditions de détention. La Directrice de Cabinet Aleyya Gouda Baco a pour clore ses propos, émis le vœu que les participants à cet atelier travaillent avec rigueur pour améliorer la qualité du document à travers les pertinences de leurs observations et recommandations.

Quelques images…

PFCOM. DIR.COM/PR-MJL