Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Covid-19/Rencontre entre ministres et religieux : Le gouvernement pour un respect strict des mesures barrières.

Une rencontre ce jeudi 18 juin 2020 entre gouvernement et responsables religieux ce jeudi 18 juin 2020 a permis aux acteurs de trouver des pistes pour amoindrir ma propagation du corona virus.

Face aux autorités religieuses, le Ministre de la Santé, Benjamin HOUNKPATIN a fait un point de la situation sanitaire liée à la Covid-19 au Bénin. Pour lui, << les cas que nous avons sont localisés essentiellement au niveau de l’aire de l’ancien cordon sanitaire. C’est à dire le département du Littoral qui a pratiquement la moitié et les départements de l’Ouémé et de l’Atlantique. Ces trois départements regroupent plus de 75 % des cas que nous avons présentement dans le pays. Les cas graves et les décès que nous enregistrons, sont en rapport avec la présence de maladies préexistantes ou de cas de sujets âgés. C’est à dire que lorsque la Covid-19 survient chez des sujets qui ont déjà des antécédents comme la drépanocytose, l’hypertension artérielle et surtout actuellement le diabète, le pronostic de la maladie est sombre. Les 06 derniers cas de décès que nous avons enregistrés sont en rapport avec des sujets qui ont des antécédents de diabète et d’hypertension artérielle>>. Le Ministre d’État Pascal Irenée KOUPAKI ajoute “Nous allons déployer dans le week-end, beaucoup d’éléments qui reviendront certainement le lundi nous dire, image à l’appui, comment le week-end s’est passé dans les différentes communautés religieuses. Après ça, le gouvernement avisera. Donc, nous devons redoubler d’effort et il vous appartient de lancer un appel à tous les célébrants, à tous vos autres responsables religieux, pour que le message du gouvernement soit bien entendu. Nous devons nous mobiliser pour respecter les gestes barrières qui sont prévus et nous devons observer la prudence pour éviter à notre peuple d’avoir à gérer des choses difficiles face à cette crise”.