Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

le FNDA signe des accords avec les banques et SFD

Le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, a présidé ce mardi 08 septembre 2020 la cérémonie de présentation du Fonds National de Développement Agricole (FNDA) aux banques et Structures Financiers Décentralisés (SFD). L’événement a également permis la signature d’accord entre le FNDA et l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers (APBEF) d’une part et entre le FNDA et l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés (APSFD) d’autre part. En sa séance du 29 juillet 2020, le Conseil des ministres a pris des mesures spécifiques au secteur agricole fortement touché par les effets de la pandémie de la COVID-19. Ces mesures ont un coût total de 100 milliards de francs CFA répartis ainsi qu’il suit :

– 50 milliards de francs CFA destinés à refinancer les banques et les SFD sur la base de leurs portefeuilles de crédits agricoles

– 35 milliards de francs CFA destinés à garantir à 50% les prêts des promoteurs et entrepreneurs agricoles

– 15 milliards de francs CFA pour la bonification des taux d’intérêt des crédits mis en place au profit des bénéficiaires.

L’ensemble de ces mesures constituent, aux dires du Ministre Gaston Cossi DOSSOUHOUI, une première au Bénin et dans la sous-région et donnent une nouvelle dimension au FNDA notamment en son guichet 3 «accès aux services financiers». L’événement du jour a donc permis de présenter aux banques et SFD, le fonctionnement global du FNDA et le rôle opérationnel qu’il dans la mise en œuvre des mesures spécifiques au secteur agricole prises par le gouvernement en conseil des ministres le 29 juillet 2020.

Pour M. Valère HOUSSOU, Directeur Général du FNDA, la présence massive des responsables au haut niveau des banques et SFD, témoigne de la volonté qu’ensemble, les acteurs peuvent transformer l’agriculture béninoise en innovant à travers les instruments financiers. M. Lazare Komi NOULEKOU, Président de l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers (APBEF) voit en ces mesures «un signal fort, un changement de paradigmes de notre modèle économique». Il a réitéré l’engagement des banques et établissements financiers à jouer parfaitement et professionnellement la partition que met à leur charge la signature de l’accord-cadre entre le FNDA et leurs structures.

Restructuré en 2017 par le gouvernement, le FNDA est l’instrument public majeur de financement du secteur agricole en République du Bénin. Il intervient comme un catalyseur de l’investissement privé dans le secteur agricole.