Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Biographie  : La vie du Révérend Pasteur Prophète Fondateur de l’Eglise du Christianisme Céleste SBJ OSCHOFFA

Samuel Biléwu Joseph OSHOFFA, Prophète Pasteur et Fondateur de l’Eglise du Christianisme Céleste est né au Dahomey actuel Bénin le 11 Octobre 1909 à Porto-Novo la capitale de la République du Bénin.

Avant toute chose, la famille OJUKOSHOFA qui par la suite a été diminué en OSHOFFA est originaire d’Abeokuta dans l’état d’OGUN dans le Nigeria. Le grand-père de SBJ OSHOFFA a quitté sa maison familiale pour IDASSA actuel DASSA au Bénin. Le grand-père eu Trois enfants dont Joseph OJUKOSHOFA le Papa du Prophète. Le grand père fuyant les marchands d’esclaves cacha ses trois enfants dans un buisson et lui et sa femme allèrent chercher de l’aide. Mais les enfants, ont été découverts par les marchants d’esclaves qui les attrapèrent. Le Papa du prophète fut donc vendu à un marchand qui s’installa plus tard à Porto-Novo. Le Papa du prophète prirent plusieurs femmes, mais hélas à chaque fois qu’un enfant naissait, il mourrait aussitôt.

Le papa du prophète rencontra une jeune commerçante ALAKE IYAFO et leur union permis la naissance du prophète SAMUEL JOSEPH BILEWU OJUKOSHOFA. Avant la naissance du prophète, son Papa chrétien protestant méthodiste fit un vœu au Seigneur “si tu me donnes un garçon, je le mettrai au service de Dieu”. Comme sa prière a été exaucée, il donna le nom de Samuel à l’enfant car il a été demandé à Dieu, Biléwu (si tu désire vivre dans ce monde, reste, mais je sais que tu as été demandé à Dieu) car tous les enfants qui lui naissaient mouraient aussitôt.

Papa SBJ OSHOFFA fut donc confié à un catéchiste méthodiste du Nom de Moise YANSUNNU le Papa de Nathaniel YANSUNNU quand il avait environ 07 ans. Il fut retiré plus tard par son père car ce dernier n’appréciait pas la façon dont son enfant était traité. Il sera envoyé plus tard chez le Pasteur méthodiste David Hodonou LOKO. C’est là où il apprit a joué aux instruments de musique comme le piano, la flute, la guitare et la trompette.

Le Pasteur GANA qui remplaça le Pasteur LOKO ordonna aux stagiaires de la mission (y compris le prophète) de fabriquer des briques pour la construction du nouveau collège mais ces derniers ne se sont pas exécutés. Le Bishop GANA les renvoya de la mission pour des raisons d’indisciplines. La Papa du Prophète est parti voir le bishop pour l’implorer de reprendre son fils pour l’accomplissement de son vœu, mais le bishop refusa de le reprendre. Le papa tenta en vain de placer son enfant à coté d’un homme d’église. Il décida enfin de lui apprendre son métier, car il était charpentier.

Le métier de charpentier n’était plus trop rentable et iI décida de se lancer dans le commerce du bois d’ébène qu’il trouvait dans la foret de Houngon qui fait corps avec la rivière de Godro. Un jour il fut surpris par l’éclipse de mai 1947 et une voix qui disait de façon audible “ LULI LULI LULI” suivi de la signification “Grâce Grâce Grâce‘’ pour tous les habitants de la terre”. Il fut missionné par le Seigneur Jésus-Christ dans la forêt qui fait corps au lac de Godro. Il passa 90 jours dans la forêt où li ne mangea que du miel et buvait l’eau de Godro.

De retour à Porto-Novo, il reçu une injonction de Seigneur Jésus-Christ de fonder une Église dans laquelle on adorera que Dieu en vérité et en justice. Il mettra donc sur pied cette grande Église Sainte venue des cieux le 29 septembre 1947 à Porto-Novo. Très tôt, il quitta porto novo pour la vallée de l’ouémé et les toffins à cause des tensions générées par la venue de l’ECC. Pendant toute cette période, l’Église grandissait et le nombre de fideles augmentait. Beaucoup de miracles se faisaient par son biais au nom de Jésus-Christ.

Il quitta le Bénin en 1976 pour le Nigeria ou il résida jusqu’à sa mort le 10 septembre 1985. Il fut enterré le 19 octobre 1985 à IMEKO dans Ogun State au Nigeria.

Ce grand, humble et énigmatique guide spirituel de notre temps, n’est décidemment pas mort, car il vit pour toujours et se manifeste aux chrétiens célestes. Après sa mort physique, l’Eglise a lui confié par notre Seigneur Jésus-Christ s’est répandue dans le monde entier et fait vivre éternellement notre Papa. Dans cette Eglise, qui est la dernière barque avant la fin du monde et où l’on adore Dieu comme le font les Saints anges dans les cieux, Dieu opère des miracles de toutes sortes. Bénis soit le Dieu de Papa SBJ OSHOFFA !

Source : SBJ OSHOFFA THE ENIGMATIC SPIRITUAL LEADER OF OUR TIME by Edith Oshoffa