Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

LUTTE CONTRE LE CANCER DE SEIN ET DU COL DE L'UTÉRUS AU BENIN  : LA JCI COTONOU LA DOYENNE ET CELLE DE DJOUGOU ACTION EN CAMPAGNE DE SENSIBILISATION ET DE DÉPISTAGE.

La jeune chambre internationale Cotonou la doyenne et Djougou action ont choisis la journée du 8 mars 2021 pour sensibiliser les femmes contre le cancer de seins et du col de l’utérus. C’est à travers le projet tous unis contre les cancers de seins et de col de l’utérus. Un projet qui prend en compte les villes de Djougou et de kétou. Le lancement a eu lieu hier à Djougou.
Lutter contre les cancers et assurer le bien être des populations et surtout des femmes . C’est l’objectif que vise le projet tous unis contre le cancer de sein et du col de l’utérus selon Éric Branche, directeur de l’hôpital de zone de Malte de Djougou. Fier de ce projet il a affirmé que le cancer de seins et du col de l’utérus est un problème auquel la société ne peut rester indifférente. Il a notifié au cours de son allocution que chaque jour plusieurs femmes sont confrontées au diagnostic d’un cancer de seins et du col de l’utérus. Le cancer est une maladie qui peut-être vaincu selon le directeur. Les nombreux efforts dans le domaine de la prévention permettent d’être optimiste a-t- il ajouté.
Il a également mis l’accent sur l’importance de la prévention adéquate. Mieux vaut agir que réagir a affirmé le responsable de l’hôpital. Pour finir, il a invité les femmes à subir régulièrement un contrôle gynécologie reconnu comme le moyen de dépister de façon précoce le cancer

Selon Boris MITCHOZOUNNOU, président de la JCI Cotonou la doyenne, l’objectif du projet tous unis contre les cancers de seins et du col de l’utérus par site est d’atteindre un minimum de 300 femmes. Jaurès KOUNAKÊ, représentant la fondation BOA tout en remerciant les organisateurs de cet événement, a fait savoir que la fondation est engagée pour le bien être et le devenir des populations béninoises.
La directrice du projet Selma OGUE quant à elle n’a pas manqué de saluer tous ceux qui ont d’une manière où d’une autre contribué à la tenue de cet événement. Pour elle, la journée internationale du droit de la femme, plus qu’une commémoration, constitue pour les membres de la jeune chambre Cotonou la doyenne une journée pour magnifier les femmes, les épouses et les sœurs.
Émilienne EDON, représentante de l’Abpf a fait savoir que la lutte contre le cancer de seins et du col de l’utérus n’est pas un vain mot mais un comportement. Elle a ainsi invité les femmes à se diriger dans les centres de santé pour se faire dépister gratuitement. La campagne a pris fin ce mardi dans la ville de Ketou

Yves Gbènanfa LOKOSSOU