Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Inauguration de la centrale électrique de Maria Gléta 2 : 50% de la demande nationale pris en charge

Un des projets phares du Programme d’action du gouvernement, la Centrale électrique de 127 MW de Maria Gléta 2 est officiellement devenue une réalité depuis ce 29 août 2019. La cérémonie de mise en service qui a eu lieu sur le site de la centrale a été présidée par le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, et le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou.

Déjà opérationnelle à plein régime depuis plus quatre semaines, la centrale électrique de Maria Gléta 2 est désormais officiellement inaugurée et mise en exploitation. Cette centrale thermique à moteurs dual fuel (Gaz-HFO) de 127 mégawatts est un des projets majeurs de la révolution du secteur de l’énergie entamée par le gouvernement du Président Patrice Talon. L’objectif final, c’est de renforcer les capacités du Bénin à produire l’énergie dont il a besoin afin de dépendre le moins possible des apports étrangers.

Financés pour un coût global de 106,8 milliards de FCFA par la Banque Islamique de Développement, la Banque Ouest Africaine de Développement, la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO et le Budget national pour un montant 3,7 milliards, cette centrale électrique qui n’est que la première tranche sur les 400 mW prévus pour le site permet de prendre en charge 50% de la demande électrique au plan national.

Retour ligne automatique

De dernière technologie, l’infrastructure est équipée d’un système électrique pour l’évacuation de toute l’énergie produite, et d’un ensemble du système de gestion et de télé conduite de dernière génération. « Cette œuvre vient matérialiser un succès de plus dans le secteur de l’énergie », a souligné le Directeur général de la SBEE, Laurent Tossou qui n’a pas manqué de saluer l’engagement du chef de l’Etat, Patrice Talon, et le leadership du Ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, pour la concrétisation du projet.
Saluant le respect strict du délai contractuel de réalisation, le faible bruit émis par les machines, totalement en dessous des normes exigées, et une qualité technique à nulle autre pareille, le ministre de l’énergie s’est réjoui de ce que le passé douloureux connu par les Béninois en matière électrique est définitivement révolu. Et ce n’est qu’un début, assure-t-il. « Ce que nous voyons aujourd’hui, n’est qu’une étape des défis qui nous attendent », indique Dona Jean-Claude Houssou. Selon lui, la vision du gouvernement est de réaliser un mixte énergétique avec une production solaire importante.

Les représentants des structures financières partenaires au projet de construction ont tour à tour salué la fructueuse coopération entre le gouvernement et leurs institutions respectives. Ils ont surtout félicité l’Etat béninois pour le suivi et le respect des engagements de qualité techniques de la centrale électrique tout en disant leur disponibilité pour l’accompagner dans les projets à venir.

« En trois ans, nous sommes en train de remporter la bataille de l’autonomie énergétique pour notre pays », a indiqué le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané. Selon lui, le gouvernement a rêvé grand dans ce secteur stratégique, et « aujourd’hui, les fruits sont à la hauteur de l’espérance légitime de nos compatriotes ». Il a, à cet effet, remercié les partenaires pour leurs importantes contributions à la réalisation de cette importante infrastructure qui permettra au Bénin de réduire de moitié sa dépendance vis-à-vis des apports extérieurs.

Soulignons que la construction de la centrale électrique de Maria Gléta 2 a permis de réaliser des ouvrages avec un impact socio-économique pour le projet et les populations de la zone. Il s’agit de la voie pavée carrefour Tankpè – Centrale Maria-Géta, d’une longueur de 3km ; la construction de 24 salles de classe ; d’une infirmerie et de la clôture du CEG de Houêto et enfin du déploiement d’un réseau électrique d’environ 25km au profit des populations riveraines.

error: Content is protected !!