Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Invité sur Café Médias Plus : Herman Dimitri Adankpo expose sa vision de l’Alliance Nord-Sud

« Création de l’Alliance Nord-Sud à l’heure des réformes. Que comprendre ? ». C’est à travers ce thème que Hermann Dimitri Adankpo, conseiller communal de Porto-Novo a échangé avec les professionnels des médias du press club Café médias plus.


Au cours de son exposé, il a fait part des objectifs qui sous-tendent son concept et leur vision de la gestion du pays. Selon l’invite de Café Médias Plus, «L’Alliance nord-Sud se donne pour mission de promouvoir lunité nationale du Nord au Sud ». « Il est vrai quil y a une deuxième mission qui consiste à promouvoir le programme d’actions du gouvernement, à partager, ce qui a été fait, ce qui est en train d’être fait et ce qui reste à faire», a ajouté Hermann Dimitri Adankpo. Il précise dailleurs que «L’Alliance Nord-Sud n’est pas un parti politique mais une organisation politique ».
Optant pour l’unité nationale du Nord au Sud, Hermann Dimitri Adankpo pense que la situation actuelle avec les mécontentements, les oppositions, il est important de s’unir pour décrisper l’atmosphère politique. « Dans cette condition bien qu’on soit du bloc républicain et attacher aux principes, on peut inventer un concept pour renforcer ce qui se fait, quil faut promouvoir l’unité nationale», laisse entendre l’invite. Aussi souligne-t-il quil faut «Faire triompher le PAG et la rupture malgré les difficultés, les défaillances. C’est un concept qui appelle tous les concitoyens à la paix ».
Pour le conseiller municipal de Porto-Novo, après la création de ce concept, «aucune réaction contradictoire nest observée dans le rang de la mouvance ». Pour ce qui est de la réaction de l’opposition, le jeune conseiller pense que « Ce nest pas parce que je prône l’unité nationale que je ne vais pas exprimer ce que je pense. Ce n’est parce que je dis unité nationale que je ne vais pas afficher ma personnalité ». Dans les actions futures de l’Alliance Nord-Sud, Hermann Dimitri Adankpo confie que « Nous irons dire aux populations que si les gens viennent leur dire de sortir pour casser les choses à Cadjèhoun de dire non. Nous allons dire aux jeunes que les milliardaires nont quà garder leur argent ». A l’en croire, « quel que soient les divergences, sauvegardons la paix ». Il informe, « Je constate qu’il y a un groupe dans le pays qui ne veut pas de route bitumées, je constate qu’il y a un groupe dans le pays qui ne veut pas de l’informatisation de l’administration publique. Je constate qu’il y a un groupe dans le pays qui ne veut pas que le candidat au baccalauréat reste dans sa chambre tape sur son portable pour voir sil est admis ou sil a échoué. Je constate quil y a un groupe de personne qui ne veut pas du projet Arch ». Pour l’invite de Café Médias Plus, « S’il y a des gens qui ne veulent pas cela, ce n’est pas un problème. Nous notre vision c’est l’unité nationale. On fait avec ceux qui veulent la paix, on a ouvert les bras ». « Malgré les oppositions, la divergence d’idées, sauvegardons le pays stable. S’il y a des gens qui ne veulent pas de cela, l’Alliance Nord-Sud ne les forcera pas», a indiqué Hermann Dimitri Adankpo.