Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Encore un 8 mars

Le 08 Mars de chaque année est célébrée la journée de la femme. Le mois de Mars est d’ailleurs considéré comme le mois des femmes. Au Bénin comme dans plusieurs autres pays, des manifestations tous azimuts sont organisées pour célébrer la femme. Au cours de la plupart de ces manifestations, les femmes mangent, boivent et se réjouissent, ce qui n’est pas mal. Mais la journée de la femme aurait tout son sens si au cours de ces manifestations, les débats sur la situation actuelle de la femme béninoise étaient menés .La femme Africaine malgré la modernité et l’évolution est toujours confrontée à certaines situations difficiles du fait de son statut de femme. Le caractère traditionnel de la société africaine ne permet pas une réelle émergence de la femme. Beaucoup de femmes malgré leurs potentialités et capacités intellectuelles sont réduites à être des femmes au foyer. Arrivé à un certain niveau professionnel, elles sont obligés de faire un choix entre leurs carrières et le mariage, car les nouvelles responsabilités demandent plus de temps ce que le mari ne cautionne pas. Le droit de cuissage, le harcèlement, les humiliations sont des faits courants de la vie des femmes aujourd’hui surtout dans le milieu professionnel. Beaucoup considèrent les femmes qui ont atteint un certain niveau professionnel comme des femmes infidèles car pour eux aucune femme ne peut arriver au sommet sans au préalable accorder ses faveurs à ces supérieurs hiérarchiques. La meilleure façon de célébrer la femme serait de mener des débats dignes de ce nom sur sa situation actuelle et de chercher des solutions idoines. Les femmes sont des reines et on l’entend dire souvent ‘’éduquer une femme c’est éduquer toute nation’’.

Bonne célébration du 08 mars à toutes les femmes.

HPH

error: Content is protected !!