Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Lancement du projet Mobile big data (mégadonnées mobiles) pour la santé au Bénin : Dr. Eric ADJA félicite la volonté politique du Gouvernement.

Le vendredi 29 janvier 2021 s’est déroulé à Cotonou et en ligne un atelier de lancement du projet Mobile big data for health (mégadonnées mobiles pour la santé). Sous le parrainage de Monsieur Alain Orounla, Ministre de la communication et de la poste et la co-présidence du Dr. Eric Adja, Président de l’Agence Francophone de l’Intelligence artificielle (AFRIA) et de
Monsieur Wale Goodluck, Directeur Afrique de l’Association mondiale des opérateurs de télécommunications (GSMA), cet atelier a connu la participation d’une soixantaine de représentants de plusieurs structures gouvernementales (ministères de la santé, de l’économie numérique, du plan, ARCEP, ASSI etc.), organisations internationales (Banque mondiale, FNUAP, UNICEF, ENABEL) et structures privées (Otris Consulting, MTN, Moov Africa).
L’atelier avait pour objectifs de sensibiliser les participants sur les thématiques du Mobile big data et de l’intelligence artificielle, en montrant les possibilités offertes par de tels outils d’analyse, notamment grâce à des exemples concrets d’usage dans d’autres pays (République Démocratique de Congo, Rwanda, Zimbabwe, Malawi, etc.). Il s’agissait également de recueillir les besoins des acteurs, notamment ceux impliqués dans la riposte Covid-19, en termes d’informations afin de favoriser le développement d’outils d’analyse et de tableaux de bord. Il s’agissait enfin d’encourager l’émergence d’un écosystème local d’applications d’intelligence artificielle, notamment dans les domaines de la santé et des transports au Bénin.
En effet, l’expérience antérieure a montré que les informations sur la mobilité de la population et les outils d’aide à la décision générés à partir de données de télécommunications anonymisées et agrégées peuvent aider à lutter efficacement contre les épidémies, sur les plans sanitaire, social et économique, comme cela a été le cas par exemple pour Ebola en Afrique (Orange), Zika au Brésil (Telefónica) et la grippe porcine au Mexique (Telefónica). Dans le contexte de la Covid-19, les outils de « mobile big data » permettent à de nombreux gouvernements de mieux comprendre l’efficacité des mesures passées, de développer des modèles prédictifs sur le comportement du virus, sur les besoins logistiques ou encore sur les impacts économiques et d’anticiper les décisions et politiques publiques adéquates.