Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Lutte contre les infox au Bénin : Banouto renforce ses capacités grâce à la Francophonie

Le site d’information et d’investigation, Banouto a renforcé les capacités de ses journalistes sur la vérification des faits. Cette formation s’est déroulée, dimanche 07 février 2021, dans le cadre du projet « Renforcement de l’initiative ‘Bénin check info’ de lutte contre les infox »  financé par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Banouto se donne les moyens pour mieux lutter contre les infox (fake news) au Bénin. Le site béninois d’information et d’investigation en collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a organisé au profit de ses journalistes une formation sur la vérification des faits.

L’objectif du média est d’outiller ses journalistes pour mieux faire face aux infox, communément appelées «fake news». Cette formation qui a eu lieu dimanche 07 février 2021 entre dans la cadre du projet : « Renforcement de l’initiative ‘’Bénin Check info’’ de lutte contre les infox » financé par l’Organisation  internationale de la francophonie (OIF) dans son soutien exceptionnel aux initiatives de vérification des faits.

« Bénin check info » est, en effet, une rubrique du site d’information Banouto.info, consacrée à la déconstruction des fausses nouvelles. Et l’une des attentes du projet est donc de renforcer et d’élargir le cercle des vérificateurs des faits de « Bénin check info ». La formation a été ouverte aux confrères d’autres médias en ligne dont la web Tv Reporter Benin monde et le site d’information lameteo.info.

Satisfaction

Au total, 04 modules ont meublé cet atelier de renforcement des capacités. Les modules ont porté sur :

Les techniques avancées de détection des photos manipulées

Les techniques avancées de détection des vidéos manipulées

L’authentification des documents administratifs et des sources officielles

L’architecture d’un article de fact-checking

Satisfaite des acquis de l’atelier, Falilatou Titi, journaliste à Banouto a apprécié les plus-values apportées par cette formation. « Pour avoir déjà suivi des formations sur le fact-checking (vérification des faits), cet atelier vient renforcer mes capacités en matière de déconstruction des infox, notamment en cette période électorale propice pour les acteurs politiques de faire dans l’intox pour atteindre leurs challengers. Grâce à cette formation, j’ai appris davantage à déconstruire une photo ou une vidéo sortie de son contexte », a témoigné la journaliste.

Elle estime que ce renforcement des capacités est tombé à pic, car les acquis permettront de mieux lutter contre les fausses informations pendant la présidentielle d’avril 2021. « Il revient alors au journaliste de traquer les fake news, les déconstruire afin de donner la bonne information au public », a-t-elle ajouté.

Bientôt un club de vérification des faits à l’UAC

En dehors de cet atelier de renforcement de capacités des journalistes du site d’information banouto.info en vérification faits, le projet prévoit un appui en acquisition de matériels informatiques équipés de logiciels de vérification des faits, un séminaire académique sur les infox et l’installation d’un club de vérification des faits à l’Université d’Abomey-Calavi.

Les deux dernières activités seront mises en œuvre en partenariat avec l’École nationale des sciences techniques de l’information et de la communication de l’Université d’Abomey-Calavi (Enstic-Uac) et les organes de la presse universitaire. Depuis l’année académique 2019-2020, l’école nationale de formation en journalisme a introduit dans ses curricula un cours sur la vérification des faits, qui est enseigné à partir de la première année.

 

Le Journal de NOTRE EPOQUE