Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

LE GEAI BLEU, la chronique de Kangny-Hessou Jean Damascène : Au cœur de Cotonou 12.

« Tout vient à point à qui sait attendre ». Il faut savoir être patient si on veut obtenir ce qu’on veut. La liste UP, Union Progressiste offre pour le 12ième arrondissement, le plus grand de Cotonou, quelques jeunes loups, avant–gardistes de la lutte militante et tournés vers le progrès. Il s’agit de Samuel Fidèle Adékambi et Agbédjékou Romulus, deux enfants de Cadjèhoun résolus et déterminés à offrir au 12ième arrondissement tant de rêves de jeunesse. Ce qu’il convient de retenir de la douzaine de priorités de ces jeunes, c’est la culture et le tourisme. On peut lire sur un des nombreux flyers de M. Samuel Akindès ; une vision stratégique : «  Positionner le 12ième arrondissement comme le cœur culturel et touristique de Cotonou ». Moins qu’un slogan, il s’agit d’un projet dont le cadre logique paraît évident. Le discours ne manque pas de panache. Il s’inscrit dans l’un des axes stratégiques du gouvernement.
« A tout seigneur, tout honneur ». Chacun doit recevoir les biens et les honneurs qui correspondent à son talent et sa valeur. Le volontarisme flambant et flamboyant des jeunes loups progressistes est manifeste. Fourmi travailleuse, cette jeunesse aura le mérite de saisir la problématique de l’essor du 12ième arrondissement. Et c’est à leur honneur.