Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Borgou / Justice  : Alexis Agboton Mètahou prend les rênes de la cour d’appel de Parakou 

Parakou, 16 Nov. ( ABP) Le président de la Cour Suprême, Ousmane Batoko a procédé vendredi, à l’occasion d’une audience solennelle à l’installation du nouveau président de la Cour d’Appel de Parakou, Alexis Agboton Mètahou. c’était en présence des  membres des différents Ordres de la famille judiciaire, des parents et amis.

Cette cérémonie solennelle s’est déroulée sous le regard de la directrice de cabinet du Ministère de la Justice et de la Législation (Mjl), Aleyya Gouda Baco.

Nommé en  conseil des ministres du 30 septembre 2020, le magistrat Alexis Agboton Mètahou a été promu  premier président de la Cour d’Appel de Parakou. Il a donc désormais la charge de conduire avec dextérité et droiture, les destinées de la Cour d’Appel de Parakou qui comporte les tribunaux de Parakou, Kandi, Malanville, Djougou et Natitingou.

À en croire greffier en chef de la Cour Suprême, Prospère Bienvenu Djossou, cette audience solennelle est une exigence légale de portée majeure, conformément à l’article 10 de la loi 2001-15 du 21 février 2003 portant statut de la magistrature en République du Bénin qui stipule que : « Les magistrats du siège ou du parquet sont installés dans leurs fonctions en audience solennelle de la juridiction à laquelle ils sont nommés.

Les magistrats ne peuvent accomplir aucun acte de leurs fonctions avant d’avoir été régulièrement installés… ».

Formulant ses réquisitions, l’Avocat général près la Cour Suprême, faisant office du Ministère public, Nicolas Biaou a présenté à l’impétrant ses cordiales et chaleureuses félicitations pour la confiance placée en lui par les autorités judiciaires en le hissant au sommet de la pyramide des animateurs de la justice dans le ressort de la Cour d’appel de Parakou. Prodiguant quelques conseils à l’impétrant, il lui a recommandé de faire preuve de professionnalisme à la tête de cette haute juridiction comme ses prédécesseurs. « Hisser votre corde au bout de celles que vos prédécesseurs ont laissé. Vous devrez préserver dans l’exercice de vos fonctions, une bonne image de la justice dans l’opinion publique et vous interrogez constamment sur comment les justiciables perçoivent ou reçoivent la justice rendue dans le ressort de votre cour d’Appel. Le peuple béninois au nom duquel la justice est rendue, doit se reconnaître dans vos décisions et plus généralement dans la justice que vous rendez. Pour le bon fonctionnement de votre Cour, impliquez tout le monde à la tâche : Procureur général, conseillers, substituts généraux, greffiers en chef, greffiers aussi bien le personnel non judiciaire », a-t-il conseillé.

Procédant à l’installation de l’impétrant, Alexis Agboton Mètahou, le président de la Cour Suprême, Ousmane Batoko comptant sur ses compétences managériales lui a demandé d’œuvrer pour combler les attentes des 04 grands départements du Nord à savoir le Borgou, l’Alibori, la Donga et enfin l’Atacora en matière de justice. « Cher récipiendaire Alexis Agboton Mètahou, je vous invite à travailler avec abnégation et dévouement afin de raffermir et de rapprocher la justice du justiciable dans le ressort de la Cour d’appel de Parakou en veillant au bon fonctionnement des tribunaux de conciliation et des tribunaux qui y sont attachés. Il a pour finir, rassuré de l’accompagnement de la Cour Suprême, la plus haute juridiction en matière administrative et judiciaire du Bénin en vue de la réussite de sa mission pour le bonheur du peuple béninois.

Notons que le président de la cours suprême Ousmane Batoko a entrepris dans les départements du septentrion une tournée pour s’enquérir des difficultés des tribunaux de fonds sous sa juridiction.

ABP / BNS